Évènementiel 2.0 : Streaming et Visioconférence

Notre société évolue, et avec elle les outils de communications se font eux aussi de plus en plus performants. Nos nous adaptons aux grands enjeux de notre temps et mettons bien sur la technologie de notre coté dans le but d’optimiser et de fluidifier nos interactions et prises de décisions. Dans le monde de l’entreprise, cela passe par l’utilisation croissante de technologie de communication à distance. Et si le télétravail, qui fait beaucoup parler de lui en ce moment, ne date pas d’hier, l’évènementiel a également depuis longtemps intégré ces méthodes afin de permettre aux différents acteurs de flexibiliser encore plus les échanges et les rencontres.

Aujourd’hui nous aborderons les deux principaux outils de l’événementiel digital : le streaming et la Visio. Nous verrons ce que ces outils ont d’avantageux et nous évoquerons également les limites de chacun d’eux.

La Visioconférence : dynamisme et interactivité

La visioconférence, que l’on appelle communément « visio », fonctionne sur le principe d’un chat audio/vidéo et permet à deux parties qui ne se trouvent pas dans le même lieu d’échanger de vive voix, les yeux dans les yeux (enfin, presque), le tout en direct et de façon fluide (pour peu que la connexion internet soit performante).

Comment ça marche ? C’est à la fois simple et élaboré. Le son et l’image de chaque partie sont captés par leurs caméras et micros respectifs. Ces données sont compressées par l’algorithme de l’application de vidéoconférence (Skype, Google meet, zoom, etc.) et sont ensuite immédiatement envoyées vers un serveur qui va les restituer aux interlocuteurs respectifs.

Les avantages de la visioconférence sont multiples et le principal est sans aucun doute la possibilité d’avoir un échange authentique et interactif entre deux parties. Dans une conférence, cela permet en outre de rendre possible un système de questions/réponses. C’est par ailleurs le moyen communément choisi pour la réunion entre collaborateurs au sein d’entreprises : cela permet une vraie concertation, une discussion à distance mais en live.

Si cette méthode semble ouvrir les portes de possibilités infinies, notamment en supprimant la contrainte de l’éloignement géographique, il faut quand même dire qu’elle n’est pas dénuée de limites. La principale étant le fait de requérir une très bonne connexion internet pour chacun des participants. Une mauvaise connexion lors d’un échange ou d’un event en visio peut vite transformer l’expérience en un fiasco total.

Streaming : contrôle et visibilité

L’autre outil de l’événementiel digital, c’est le streaming. Tout le monde aujourd’hui connait les grandes plateformes de streaming que sont YouTube, Dailymotion, Deezer ou encore Facebook live. Le principe est assez simple à résumer : le streaming permet le visionnage ou l’écoute de contenu en ligne sans avoir à le télécharger sur un appareil.

Le Streaming est un excellent outil de communication qui permet de diffuser du contenu vers un très grand nombre de personne. A l’inverse de la Visio, interactive et bidirectionnelle, le streaming est quant à lui figé et unidirectionnel. En ce sens, s’il ne permet pas de pouvoir avoir une réelle discussion avec un ou plusieurs interlocuteurs, il possède le grand avantage de permettre à celui qui l’utilise pour diffuser un contenu, de soigner sa production autant qu’il le souhaite afin de proposer une réalisation travaillée et achevée. En gros, on peut prendre le temps de travailler son message avant de le poster, et on n’a plus à craindre les défauts ou cafouillages. En outre, on est également moins tributaire de la qualité de la connexion, puisqu’une fois uploadé, le contenu peut être consulté à tout moment par les utilisateurs et la lecture ne dépendra que de la connexion d’une seule partie.

Pour conclure, on peut dire que Visio et Streaming sont deux outils de l’événementiel digital qui possèdent chacun leurs qualités et leurs limites et qui ont la capacité remarquable de se compléter à merveille pour répondre aux divers usages et faire face à nombres de situations.

Laisser un commentaire